FSOB4b - Petites subventions: des petits financements aux impacts significatifs - initiatives méditerranéennes

29 novembre - 16:30 / 18:00 dans la salle Maroc 2

Organisateur: MedPAN

Modérateur: Maher Mahjoub, IUCN

Résumé de la session 

Sachant que l’allocation de fonds publics conventionnels reste insuffisante dans la quasi-totalité des pays méditerranéens, AMP, sociétés civiles, organisations scientifiques et autres structures doivent chercher de nouvelles sources de financements privés.
La recherche de financement peut s’avérer compliquée lorsque l’on ne connaît pas les opportunités de financement ou que l’on ne dispose pas de compétence en gestion de projets. Cependant, mobiliser des sources de financement complémentaires et diversifiées pour les AMP est l’un des meilleurs moyens de réduire le risque de manque de financement et d’améliorer l’efficacité de la gestion des AMP.
Dans cette optique, afin d’apporter des financements souples et faciles d’accès dont les règles répondent aux besoins des organisations locales, plusieurs outils de financement ont vu le jour, tels que le CEPF, l’Appel à proposition d’ACCOBAMS ou encore le Programme de Petites Initiative (PPI) du FFEM qui a inspiré par la suite le PPI OSCAN et l’Appel à Petits Projets MedPAN. Ces financements permettent d’accompagner les bénéficiaires dans les différentes étapes de la gestion de projet.
Lors de cette session, un tour d’horizon des principales opportunités de financement en Méditerranée sera présenté et plusieurs porteurs de projets ayant bénéficié de ces financements interviendront afin de présenter leur expérience dans la gestion de projet et de financement externe.

ETUDE DE CAS :

Le programme des Petites Initiatives du FFEM
Intervenante :  Constance Corbier-BARTHAUX, FFEM - AMMCO, Cameroon (vidéo)
Depuis 10 ans, le Programme de Petites Initiatives (PPI) du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) apporte son appui aux organisations de la société civile africaines actives dans la protection de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique, à travers le financement de projets d’un montant maximum de 50.000 euros.
Avec le Programme de Petites Initiatives, le FFEM a créé un outil technique et financier, dédié au renforcement des capacités de la société civile africaine à conduire des projets concrets de conservation de la biodiversité et de lutte contre les changements climatiques. Le PPI constitue aujourd’hui le seul outil de la coopération française finançant directement les organisations de la société civile des pays du Sud pour des actions spécifiques de conservation.

ETUDE DE CAS :

PPI-OSCAN: les jeunes ONG construisent le futur en Afrique du Nord
Intervenants : Maher Mahjoub, IUCN Mediterranean and Aymen Abidi, Association Pinna, Tunisie
Le PPI-OSCAN, Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d’Afrique du Nord est une initiative d’appui aux ONG qui a démarré en 2014. Elle focalise sur les jeunes associations créées après 2011 en Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie. Après un processus de sélection, 37 ONG ont été retenues dans les 4 pays pour mettre en œuvre des projets de terrain et pour participer à des rencontres d’échange et de formation nationales et régionales. Le PPI-OSCAN est financé par le FFEM et la fondation MAVA et est exécuté par l’UICN-Med. Il termine en 2017.

ETUDE DE CAS :

Appels à Petits Projets MedPAN: un appui direct aux gestionnaires d’AMP pour mettre en oeuvre des actions concrètess
Intervenantes : Catherine Gabrié, consultant pour MedPAN et Nabigha Dakik, Tyre Coast Nature Reserve, Liban
Soutenir les Aires Marines Protégées de Méditerranée est au coeur de la mission de MedPAN.
Dans cette optique, le réseau a mis en place depuis 2011 un dispositif d’aide à petits projets dans l’objectif d’appuyer les AMP dans leur rôle de protection durable de la biodiversité méditerranéenne, tout en assurant un développement économique durable des activités humaines.
Ces petits projets permettent un appui direct aux gestionnaires d’AMP pour mettre en œuvre des actions concrètes, afin de renforcer l’efficacité de leur gestion, de créer des actions pilotes ou d’élaborer des outils qui peuvent également être utiles à d’autres AMP.
Depuis 2011 et à travers 5 appels à projets, 30 projets ont été soutenus  dans 12 pays de Méditerranée. Ces projets font l’objet d’une capitalisation des principaux résultats, qui sera bientôt disponible.

ETUDE DE CAS :

Critical Ecosystem Partnership Fund (CEPF): ensemble pour la conservation de la nature
Intervenants : Awatef Abiadh, LPO and Ahmed Ghedira, Notre Grand Bleu, Tunisie
Le Critical Ecosystem Partnership Fund (CEPF) est une initiative conjointe de l’Agence Française de Développement, de Conservation International, de l’Union européenne, du Fonds pour l’environnement mondial, du Gouvernement japonais, de la Fondation John D. et Catherine T. MacArthur et de la Banque mondiale.
Un soutien supplémentaire dans le bassin méditerranéen est fourni par la Fondation MAVA. Le CEPF fournit des subventions aux organisations non gouvernementales et du secteur privé pour aider à protéger les points chauds de la biodiversité, zones les plus riches sur le plan biologique mais menacées. Le CEPF accorde une attention particulière à la conservation de la biodiversité dans les pays en développement; Ils sont mis à disposition à travers des stratégies d’investissement régionales pour créer des synergies de travail entre différents groupes de la société civile.Entre 2012 à 2016, le CEPF a lancé chaque année, différents appels à propositions de projets pour des petites et grandes subventions. Les subventions éligibles ont été sélectionnées et mises en œuvre avec le soutien du CEPF et de l’équipe de mise en œuvre régionale. Lors de la première phase d’investissement dans le hotspot méditerranéen, le RIT a été un consortium de BirdLife International avec ses partenaires en France et en Slovénie. Le CEPF a pris la décision de continuer  son soutien à la Méditerranée pour la période 2017-2022.

ETUDE DE CAS :

 The ACCOBAMS Call for proposals - A tool to support concrete conservation actions for cetaceans in the Mediterranean and Black Sea
Intervenants : Florence Descroix, ACCOBAMS et Dimitar Popov - Green Balkans NGO, Bulgaria
In 2002, ACCOBAMS established a Supplementary Conservation Fund (SCF) from voluntary contributions in order to increase the funds available for monitoring, research, training and projects relating to cetacean conservation.
Selected projects mainly address the development of capacities to conserve cetaceans (stranding networks, cetacean populations, photo-identification,…), in countries with economies in transition.
By supporting concrete actions in Countries where little funding is allocated to cetacean conservation and by stimulating dialogue and cooperation at the local and regional level, the ACCOBAMS Call for proposal actively contributes to the conservation of cetacean in Mediterranean and Black Seas.